» Ouvrir cette page dans le contenu

Un peu d'histoire

I- TOPONYMIE    |     II- LE SYSTEME HYDRAULIQUE    |     III- ARCHTECTURE    |     IV- LA VIE QUOTIDIENNE

I- TOPONYMIE

En mai 939, Hugues, Duc des Francs, confirme la donation faite aux religieux de l’Abbaye de SAINT JULIEN DE TOURS des terres situées en TOURAINE  et notamment celles in Villa Cancellis (Chanceaux sur Choisille).
Le Moulin de Chanceaux, construit par les religieux vers 1480, dépendait de la seigneurie de Chanceaux, affermée par l’Abbaye.

L’appellation de la Planche se fit après la vente du 20 janvier 1791 comme Bien National et s’explique:

« Planche » en ancien français signifie passerelle de bois établi sur un petit cours d’eau ou sur un étang.

Le meunier du Moulin de Chanceaux était tenu des réparations du pont en bois de Langennerie.

Suivant les actes notariés, la route de LA CHARTRE à TOURS passait donc sur le pont de bois du Moulin avant que ne soit réalisés :

 

II- LE SYSTEME HYDRAULIQUE ^ HAUT DE LA PAGE ^

Jusqu'en 1836, le système est celui du mécanisme en bois.

Avant 1836 :

En 1836 :

Gabriel LECOMTE, propriétaire du Moulin, premier adjoint au Maire de CERELLES, demande l'autorisation de modifier l'installation pour adapter le système du mécanisme en fonte dit « à l'anglaise ».

Après 1836 :

La roue hydraulique à aube se situait dans ce qui s'appelait la Halle du Moulin, pièce actuellement transformée en cuisine, au-dessus du bief.

 

III- ARCHTECTURE ^ HAUT DE LA PAGE ^

Sources :


 

IV- LA VIE QUOTIDIENNE ^ HAUT DE LA PAGE ^